Découvrez nos bières

Process

 

  • L'empatage

    ​Le malt concassé est mélangé à de l'eau chaude dans la cuve matière et forme une soupe épaisse. Grâce à des ajouts progressifs d'eau chaude (90°c), différents paliers de température sont atteints; ce qui permet d'activer différentes familles d'enzymes. Celles-ci vont transformer l'amidon contenu dans les grains de malt en sucres.


     

  • La filtration

    Après quelques heures, on obtient un moût sucré accompagné des enveloppes des grains. Grâce au fond filtrant, on récupère dans le bac reverdoir en cuivre le moût sucré qui sera transféré vers la cuve d'ébullition. Les enveloppes des grains, appelées drèches, sont lavées à l'eau chaude de manière à récupérer un maximum des sucres produits lors du brassage. Les drèches seront ensuite répandues sur les champs.


     

  • L'ébullition

    Le moût sucré est chauffé dans la cuve d'ébulition, ce qui permet la stérilisation du moût et sa concentration. On ajoute lors de cette étape différentes variétés de houblons qui vont aromatiser le moût. A partir de cette étape, il est indispensable de na pas contaminer le moût par des bactéries. Toutes les étapes suivantes seront réalisées dans des cuves et machines stérillisées.


     

  • La décantation

    La cuve de décantation en inox permet d'éliminer les matières solides qui se sont formées lors de l'ébulition, il s'agit de particules colloïdales riches en lipides et en protéines.
     

  • Le refroidissement

    Après la décantation, il faut refroidir le moût à une température de 20°C. Le refroidissement est réalisé grâce à un échangeur à plaques. Le moût bouillant circule dans des plaques en inox qui sont refroidies à contre-courant par de l'eau froide.


     

  • La fermentation

    Lorsque le moût est refroidi, on ajoute la levure. Dans un premier temps, la levure se multiplie. Puis, après 8h, elle commence à transformer les sucres fermentescibles du moût en alcool et en gaz carbonique (CO2). Après 5 jours la fermentation est terminée et une série d'arômes typiques ont été produits.


     

  • La garde

    On passe alors en garde c-à-d que l'on refroidit la bière dans les cuves cylindroconiques à 1°C grâce à leur double enveloppe. Cette diminution de température permet de décanter les levures présentes dans la bière. La maturation de la bière se prolonge pendant 15 à 20 jours dans le tank de garde.


     

  • La mise en bouteille

    Avant la mise en bouteille, nous ajoutons à la bière une quantité précise de levure et de sucre dans un tank de soutirage.

    La chaine de  soutirage commence par le lavage interne et externe des bouteilles, puis, remplissage et capsulage ou fermeture automatique des bouchons mécaniques. Ensuite, les bouteilles sont étiquetées et un numéro de lot est imprimé automatiquement sur chaque bouteille afin de garantir la traçabilité de nos bières. 

    Nos chaines ont une capacité de 3000 bouteilles par heures soit 28000 pour les deux jours de soutirage.


     

  • La refermentation en bouteille-fût

    Comme lors de la fermentation, la levure transforme le sucre en alcool et produit du CO2. Les bouteilles étant fermées et stockées dans une chambre chaude (25°C), le CO2 produit est prisonnier de la bouteille. Cette refermentation apportera donc le pétillant de manière naturelle à nos bières.